Où sommes-nous?

POUR NOUS SUIVRE À LA TRACE

Où sommes-nous en ce moment

Jusqu’au grand départ, Kerguelen a pour port d’attache le Bassin du Commerce de Dunkerque. C’est là que nous effectuons les travaux d’installation de nouveaux équipements à bord.

Depuis mai 2019, nous avons emménagé à bord de Kerguelen et nous finissons de préparer le bateau… et nous-mêmes! Et ce dernier point ne peut se faire qu’en naviguant bien sûr. On effectue donc différentes navigations semi-hauturières et côtières. Dunkerque sera néanmoins notre port d’attache jusqu’à notre départ en tour du monde.

Et ensuite?

Qui dit tour du monde à la voile, dit navigation hauturière. Autant dire qu’est c’est tout de suite un peu plus de trajet qu’un Dunkerque – Calais! Mais quel itinéraire suivre pour un tour du monde à la voile ?

L’idée qu’on a pour le moment, c’est de prendre environ 4 mois pour descendre le long des côtes françaises, espagnoles, et portugaises. Alors non, on ne parle pas de 4 mois de navigation. Voyager à bord d’un voilier, c’est lent mais pas à ce point-là. On veut prendre le temps de prendre le temps, de nous arrêter selon nos envies, et de ne pas être soumis à la pression du temps.

Une fois au Portugal, on décidera si on se dirige vers le Cap Vert pour traverser l’Atlantique ou si on fait cap vers le Détroit de Gibraltar pour passer du temps en Méditerranée. Ou alors on passera bien plus de temps que prévu en Espagne et au Portugal. Ou on rencontrera des copains marins et on adaptera notre trajet en conséquence… La beauté de ce projet, c’est de ne pas être contraint à un plan fixe. Tout est possible, et on aime ça.

Ce qui est certain, c’est que vous pouvez d’ores et déjà suivre Kerguelen en temps réel dans ses déplacements. Kerguelen est équipé d’un AIS (Automatic Identification System) et Marine Traffic permet d’identifier la position du voilier.

4 réponses

  1. Parfois la Méditerranée est plus méchante et imprévisible que l’Atlantique, surtout quand on la compare à la route des Alizés.Mais un tour de Méditerranée c’est quand même exceptionnel de diversité et de beauté. Corse, Italie, Grèce, Santorin, Crête, Egypte et retour par le Magheb … Des mois de bonheur. N’hésitez pas, l’Atlantique attendra et il sera toujours temps de faire un plein de bananes au Cap Vert 🙂

    1. Bonjour Philippe,
      Effectivement, la Méditerranée semble être un terrain de jeu et de découverte extrêmement riche. Nous partons pour l’instant avec l’idée de traverser l’Atlantique en 2021 et d’explorer la Med dans un second temps, lorsque nous souhaiterons revenir un peu plus proche de nos familles par exemple. Mais on sait tous que les projets en bateau peuvent très vite changer ! Donc qui sait… 😉

  2. Bonjour,
    J’ai découvert votre projet grâce uniquement au nom de votre aventure, sailing Kergeulen.
    Ayant hiverné un an sur l’archipel de Kerguelen, je suis resté très attaché à ce petit bout de France, et dès que je vois un Kerguelen quelque part, je ne peut m’empêcher d’aller voir ce que c’est.
    Du coup, j’ai un peu cherché ce que faisait ce « Kerguelen » dans votre histoire. C’est donc le nom de votre bateau. Je ne sais pas si vous l’avez choisit ou si le bateau s’appelait déjà comme ça, mais en tout cas, c’est un très joli nom. Dans l’esprit des gens, Kerguelen inspire inévitablement à l’aventure, le voyage, la découverte. C’est tout ce qui vous arrivera en fait pendant votre périple.
    Alors si par hasard (il faut vraiment que le hasard fasse bien les choses parce que c »est un peu isolé et un peu risqué quand même !) n’hésiter pas à aller visiter cette archipel qui vous laissera une trace indélébile dans la mémoire.
    J’ai longtemps eu le rêve avec deux ou trois copains d’hivernage d’y retourner en voilier, Mais comme la plus part des rêves, il est resté à se stade. Je n’ai pas eu suffisamment le courage de me lancer dans cette aventure.
    Vous, vous avez le courage de vous lancer, bravo. faites donc rêver ceux qui ne l’auront pas eu et profitez !!Ce monde est magnifique, j’ai eu la chance de la découvrir quasiment en entier grâce à mon métier de marin mais jamais libre comme vous le serez.
    Bon courage.

    1. Merci beaucoup pour ce gentil message. Ce doit être assez exceptionnel de pouvoir fouler ces terres. Ce sera un peu compliqué d’aller aux Kerguelen avec notre Kerguelen (le bateau n’est pas adapté à ce genre de navigation) mais qu’est-ce qu’on aimerait y aller un jour !
      Quant au nom, c’est l’ancien propriétaire qui le lui a donné car il a été disker aux îles Kerguelen pendant quelques temps 🙂
      A très bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rejoignez-nous sur
  • YouTube
  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest