fbpx
Sailing Kerguelen

Un week-end hors du temps à Veere

Un week-end hors du temps à Veere

Veere, située dans la province de Zélande, est une ville dont nous n’avions jamais entendu parler. Nous nous y sommes arrêtés lors de notre périple de quatre semaines sur les canaux des Pays-Bas et elle fait incontestablement partie des perles méconnues que nous avons découvertes. Si vous n’y avez jamais mis les pieds mais que vous recherchez un endroit hors du temps, flâner un week-end à Veere est définitivement fait pour vous.

Dans cet article, nous revenons sur pourquoi nous avons adoré nous arrêter à Veere. Car vous vous demandez sûrement que faire et que voir durant un week-end à Veere. En bref :

  • Flâner dans le centre-ville historique
  • Découvrir le lien entre l’Ecosse et Veere
  • Parcourir les fortifications et lignes de défense de la ville en excellent état
  • Profiter du lac de Veere (Veerse Meer) et de ses activités nautiques

Un peu d'histoire à propos de Veere

Veere voit le jour au 12ème siècle sous le nom de Kampvere mais c’est au 16ème siècle qu’elle connaît un véritable essor. Elle comptait alors quelques 4.000 habitants et tenait le monopole du commerce de la laine et de peaux en provenance d’Ecosse. Aujourd’hui encore, de nombreuses traces de cette période prospère sont visibles dans la ville avec, notamment, des bâtiments majestueux, des maisons aux blasons écossais … et une citerne située à l’arrière de l’église de la ville (de Grote Kerk) et qui servait à laver ladite laine.

A la fin du 18ème siècle, le mouvement révolutionnaire faisant rage dans le pays met définitivement un terme aux accords commerciaux ayant fait la richesse de Veere. La ville est sur le déclin et devient alors un port de pêche. A l’époque, le lac de Veere (Veerse Meer) aux abords duquel se dresse la ville était en réalité un bras de mer avec accès direct à la Mer du Nord. Après de nombreuses inondations, les autorités locales ont finalement décidé de construire un barrage afin d’épargner Veere et ses environs des inondations.

Depuis 1961 et la fin des travaux d’aménagement du barrage, Veere s’est réinventée. Aujourd’hui, le caractère historique de la ville et les activités nautiques proposées sur le lac de Veere attirent et ravissent les touristes. Et le port de pêche s’est transformé en port de plaisance.

Flâner dans le centre-ville historique

Si ce résumé très bref de l’histoire de Veere vous interpelle, vous tomberez immanquablement sous le charme de son centre-ville. C’est en tout cas ce qui s’est produit pour nous. Avant même d’accoster, les bâtiments et fortifications à proximité du port nous confirmaient que nous allions rapidement aimé cette escale.

La ville est minuscule, mais nous passerons plusieurs heures à en explorer chaque recoin. La moindre ruelle recèle d’un détail architectural, d’une anecdote historique, ou d’un point de vue des plus photogéniques. De quoi s’émerveiller à chaque coin de rue.

Le ponton visiteur à Veere

Que faire à Veere

Le mieux est évidemment de passer une partie du week-end à se perdre dans les ruelles de Veere et d’aller de surprise en surprise. Mais, si nous devions lister les endroits à ne pas rater au cœur de la ville, nous mentionnerions :

De Campveerse Toren

Visible avant même d’arriver dans le port de Veere, cette imposante tour faisait partie des fortifications de la ville. Depuis maintenant plus de cinq siècles, elle abrite une auberge et accueille les voyageurs venus explorer les environs. Il s’agit très certainement d’une des auberges les plus anciennes de la région.

La tour a subi d’importants dommages lors de la Seconde Guerre Mondiale, mais elle a été parfaitement restaurée.

Campveerse Toren à Veere

Het Stadhuis

Comme dans de nombreuses villes néerlandaises, l’hôtel de ville vaut le détour. Edifié au 15ème siècle, le bâtiment de style gothique est majestueux et richement décoré. Mais ce qui attire le plus le regard est sa magnifique tour, élue l’une des plus belles des Pays-Bas. Impossible de la manquer puisque celle-ci est visible depuis toute la ville. La tour de l’hôtel de ville abrite les cloches d’un carillon, 47 au total dont 26 datent du 18ème siècle. Toutes les demi-heures, elles sonnent sur des airs d’Edith Piaf et de Joe Dassin notamment. Et puisque Kerguelen était amarré à moins de 50 mètres du Stadhuis, nous n’en avons raté aucune miette !

De Markt

De Markt, autrement dit « la place », fait face à l’hôtel de ville. Elle est bordée de quelques boutiques, restaurants et habitations pleines de charme. Animée au cours de la journée, elle est paisible et s’habille de très belles couleurs en début et fin de journée. C’est donc tout naturellement le moment que nous avons choisi pour y flâner.

De Grote Kerk

Avec moins de 2.000 habitants, Veere ressemble plus à un village qu’à une grande ville. Et pourtant, on y trouve une église étonnamment grande, de Grote Kerk.

Construite entre le 15ème et le 16ème siècles, cette église massive n’a jamais été achevée et semble avoir eu mille vies au cours des différentes occupations, conflits et pouvoirs en place sur le territoire. Tour à tour église protestante, asile pour mendiants, hôpital militaire, lieu de stockage pour le bois et les marchandises, écurie, terrain de football couvert et salle de banquet, la majeure partie du bâtiment a aujourd’hui une vocation culturelle et artistique. Seule de Kleine Kerk, située dans le chœur de l’église d’origine, est encore utilisée par le culte protestant.

De Grote Kerk propose aujourd’hui une expérience immersive plongeant le visiteur dans l’histoire de ce bâtiment hors normes. Il est également possible de monter dans sa tour pour admirer le panorama sur la ville.

La citerne

Située derrière l’église, la citerne est un vestige de l’époque faste de Veere. Après que les marchands écossais se soient plaints du mauvais approvisionnement en eau de la ville rendant le nettoyage de la laine et des peaux compliqué, Maximilien de Bourgogne ordonna la construction de la citerne en 1551. Sous ses apparences anodines, elle dissimule en fait un réservoir de 200 mètres cubes recueillant l’eau de pluie des toîts de l’église et permettant de laver la laine et les peaux en provenance d’Ecosse.

La prison

La petitesse de la prison est à ce point anecdotique qu’il faut la voir pour le croire. Cette minuscule maison datant du 17ème siècle sur le quai (De Kaai) appartenait initialement à la guilde des porteurs de sacs de blé puis qui a été reconvertie en prison de la ville.

Le port

Le port et le bord du lac de Veere (Veerse Meer) dégagent une ambiance paisible. Il est donc d’autant plus difficile d’imaginer l’effervescence qui devait régner au 16ème siècle. Le port de la ville a en effet joué un rôle important dans le commerce de la laine et des peaux venues d’Ecosse dont Veere avait le monopole. Au 18ème siècle, les activités commerciales du port sont sur le déclin et les pêcheurs prennent possession des lieux. La pêche a donc été l’activité première du port de Veere jusqu’à la construction du fameux barrage en 1961 qui a isolé la ville de la Mer du Nord.

Aujourd’hui, les touristes viennent le temps d’une journée, d’un week-end, ou même plus à Veere, et le port de la ville est dédié à la plaisance.

Découvrir les lignes de défense de cette ville fortifiée

Si vous nous suivez depuis quelques temps, vous savez probablement que nous sommes passionnés d’Histoire et que nous explorons volontiers les vestiges et marques du passé. En jetant un coup d’œil rapide au plan de la ville, nous nous rendons compte qu’il est possible de parcourir les fortifications de la ville datant de l’époque de Napoléon. Pas besoin de réfléchir plus longtemps pour savoir où nous allons passer notre après-midi.

Nous décidons dans un premier temps d’observer les lignes de défense napoléoniennes depuis le sentier pédestre menant au moulin de Veere « De Koe » . Nous sommes rapidement agréablement surpris par leur excellent état de conservation.

Nous empruntons ensuite une plateforme flottante à activer à la main et permettant de traverser le bras d’eau qui nous sépare des fortifications. Mais c’est finalement en nous enfonçant dans les entrailles de cette ligne de défense grâce à un tunnel que nous en apprécions toute la dimension.

Selon nous, parcourir les lignes de défense de la ville est définitivement un incontournable si vous passez un week-end à Veere. Il est pourtant difficile de décrire cette partie juste en dehors de la ville. Le lieu est chargé d’histoire évidemment, mais je pense que même les personnes ne s’y intéressant pas apprécieront la balade et les points de vue qu’elle offre sur Veere et ses environs.

Profiter du lac de Veere (Veerse Meer) et de ses activités nautiques

Nous le mentionnions un peu plus tôt : le lac de Veere (Veerse Meer) dégage une ambiance paisible où il fait bon vivre. Que vous arriviez à Veere en bateau ou non, nous vous conseillons de profiter du lac et de ses activités nautiques au maximum. L’ancien bras de mer compte une dizaine de petites îles, plusieurs zones de mouillage, ainsi qu’un port de canoës et une installation pour faire du ski nautique situés à St Piet. De quoi profiter de votre week-end à Veere et ses environs d’une manière inattendue.

Visiter Veere : Conseils pratiques

Combien de temps pour visiter Veere ?

Certains ne viennent à Veere que pour déguster une tarte aux pommes avec vue sur le port. D’autres profiteront de la ville et du lac pendant une semaine. Nous estimons que passer un week-end à Veere est un bon compromis pour en découvrir les différentes facettes.

Comment se rendre à Veere ?

  • Au départ de Bruxelles : Veere se situe à peine à moins de 150 kilomètres, soit 1h30 de route
  • Au départ de Lille : comptez 2h pour atteindre Veere

Stationner en centre-ville est interdit mais des parkings sont disponibles aux entrées de la ville Il existe des parkings en périphérie du centre-ville à partir de 6 € par jour. Retrouvez toutes les informations concernant les options de parking à Veere ici.

Notez que les autoroutes sont gratuites aux Pays-Bas.

Si vous souhaitez venir à Veere en transports en commun, il vous faudra transiter par la gare de Middelburg pour ensuite y prendre un bus pendant 15 minutes qui vous mènera à Veere. Nous vous conseillons de vérifier le meilleur trajet ainsi que les horaires disponibles selon votre lieu de départ au préalable.

  • Au départ de Zierikzee : vous devrez parcourir 35 km ainsi qu’emprunter 1 pont et 1 écluse. Cela devrait vous prendre environ 4h30.
  • Au départ de Middelburg : comptez 1h pour parcourir les 7 km et 1 écluse qui vous séparent de Veere.
Notez que cette partie des canaux est accessible aux bateaux ayant un tirant d’eau de maximum 2,5 mètres. Il n’y a cependant aucune contrainte de tirant d’air.
 
Pour de plus amples informations, rendez-vous sur notre article dédié à la Standing Mast Route dans lequel nous détaillons toutes les étapes de notre parcours sur les canaux des Pays-Bas et nos conseils pour bien préparer votre voyage.

Où loger à Veere ?

Vous vous en doutez, nous n’avons pas testé d’hôtel ou chambre d’hôtes à Veere puisque nous avons dormi à bord de Kerguelen. Cependant, voici quelques endroits qui auraient pu nous tenter (même s’il faut l’avouer les chambres ne sont pas données à Veere) :

Plus globalement, vous trouverez une liste d’hôtels sur Veere à cette adresse.

Où amarrer son bateau à moteur ou voilier à Veere ?

Si vous êtes venu à bord de votre bateau, sachez que la nuit au port vous coûtera à peine plus 2€ par mètre de long. Si vous avez maximum 1.9 mètres de tirant d’eau, sachez qu’il est possible de vous amarrer sur le ponton juste avant l’entrée du port. L’électricité n’y est cependant pas disponible. Dans le port, le ponton le long du Kaai est quant à lui muni d’eau et d’électricité à chaque place. Notez qu’il est également possible de mouiller à proximité de l’île Mosselplaat, à 0.3 milles de l’entrée du port.

Bonus : L’amarrage dans le port est gratuit entre midi et 17h ! De quoi découvrir Veere durant quelques heures avant de passer la nuit ailleurs.

Où manger à Veere ?

En voyageant à bord de Kerguelen, nous cuisinons et prenons presque chaque repas « chez nous ». Malgré tout il y a un endroit qui nous a fait de l’œil.

  • De Werf au niveau du Bastion (Bastion 2, 4351 BG Veere)

Comment comprendre les panneaux d'info ou les menus en néerlandais ?

Si vous ne parlez pas néerlandais, vous pourrez rapidement vous sentir perdu. Bien que pratiquement tout le monde parle très bien anglais, les informations présentes concernant l’histoire, l’architecture et la vie de Veere ne sont quant à elles affichées qu’en néerlandais. Les restaurants ont généralement un menu disponible en anglais mais pas toujours. Notre astuce ? Google Lens. Si vous ne connaissez pas, c’est très simple. Grâce à Google Lens, vous pouvez obtenir la traduction d’une photo que vous avez prise un peu plus tôt ou prendre en photo ce que vous souhaitez traduire immédiatement. Veillez à sélectionner la fonction « traduction » (grâce à l’icône Google Translate) plutôt que la fonction « recherche » définie par défaut.

Visiter Veere : Retour en images avec nos stories Instagram

Plongez-vous dans notre week-end à Veere

Nos publications Facebook sur notre visite de Veere

Plongez-vous dans notre week-end à Veere

Si vous êtes présents sur Pinterest, n’hésitez pas à vous abonner à notre compte Sailing Kerguelen et à épingler cet article :

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Et dites-le-nous :

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Et voici une sélection d’articles qui pourraient vous plaire:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos

Nous sommes Gaëlle et Jérémy, un couple de trentenaires et nous avons tout quitté pour vivre à temps plein sur notre voilier Kerguelen.

Pour nous contacter, envoyez-nous un message à :

Show Buttons
Hide Buttons

Vous voulez suivre nos aventures en direct sur Facebook ?

C'est par ici