fbpx
Sailing Kerguelen

Alkmaar, notre coup de cœur aux Pays-Bas

Alkmaar, notre coup de cœur aux Pays-Bas

Les Pays-Bas est une destination proche de Dunkerque, que ce soit en voilier, en voiture, ou en train. Cependant, nous n’en connaissions que Amsterdam, Rotterdam et Groningen. Autant dire rien du tout. Notre périple sur les canaux des Pays-Bas nous a donc permis d’approfondir notre connaissance de la Hollande Septentrionale, la Hollande Méridionale, et la Zélande.

En faisant escale au fil de l’eau, nous avons découvert plus d’une dizaine de villes jusque là inconnues et Alkmaar est définitivement notre coup de cœur. On vous détaille dans cet article que voir et que faire à Alkmaar, et ce qui nous a séduits et les choses à ne pas manquer si vous y passez quelques jours.

Que voir et que faire à Alkmaar le temps d’un week-end ?

  • Flâner dans les rues hors du temps du centre-ville historique
  • Faire un pique-nique ou un footing dans le Park Oosterhout
  • Parcourir les 3,5 km de la balade historique « Say Cheese Say Alkmaar »
  • Plonger dans l’histoire et la tradition avec le musée du fromage ou de la bière
  • Assister au marché aux fromages traditionnel
  • Louer un bateau et parcourir les canaux de la ville
Alkmaar est située à moins de 3h de Lille et Bruxelles en voiture, et est très facilement accessible en transports en commun depuis Paris par exemple. Ce serait donc vraiment dommage de passer à côté de cette perle. Suivez le guide !

Flâner dans le centre-ville historique

En nous amarrant à Alkmaar en fin d’après-midi, nous décidons de nous balader quelques instants dans les environs avant de nous poser pour la soirée. Il nous a fallu moins de 10 minutes pour être complètement sous le charme. Alkmaar dégage une atmosphère hors du temps, entre verdure et canaux, et la ville semble paisible tout en étant extrêmement vivante. On retourne au voilier le sourire aux lèvres, heureux à la perpective de passer quelques jours ici.

Alkmaar et ses terrasses animées

Quand on visite un nouvel endroit, on est plutôt du style « désordonné qui s’y retrouve ». Nous n’organisons rien avant l’arrivée, nous prenons peu voire pas du tout de renseignements, et nous n’avons pas de programme prédéfini. Par contre, l’un de nos premiers arrêts est généralement à l’office du tourisme afin d’y glaner quelques informations. Sauf à Alkmaar. Je ne sais pas pourquoi, peut-être le charme de l’endroit, mais nous n’y avons pas du tout pensé.

Nous passons donc une partie du lendemain à flâner dans les ruelles d’Alkmaar sans carte ni guide, à nous émerveiller à chaque coin de rue. Nous apprécions particulièrement les ruelles pavées où les façades en briques sont recouvertes de végétation, les canaux quasiment aussi nombreux que les rues, les nombreux bâtiments classés « monuments nationaux », et les grands parcs où faire un footing ou un pique-nique.

Alkmaar et ses ruelles pavées
Centre-ville historique d'Alkmaar
Une des options pour s'amarrer

Si vous êtes plutôt du genre organisé, pas de panique ! Alkmaar a tout prévu, et ce même sans arrêt à l’office du tourisme. Une balade de 3,5 km parcourt la ville en vous faisant passer par les bâtiments les plus importants, les endroits les plus mignons, les cours intérieures un peu cachées, et la plus vieille maison de la ville. Pour cela, il vous suffit de repérer une flèche au sol (en réalité, il s’agit un quartier de fromage) comportant l’inscription « Say Cheese Say Alkmaar », et de suivre la direction indiquée jusqu’à la prochaine flèche.

Nous avons adoré cette balade qui nous a fait passer par des endroits que nous connaissions déjà et qui nous en a fait découvrir de nouveaux. Pour nous, c’est un incontournable. Une application est disponible pour réaliser ce parcours et rassemble des explications concernant chaque point d’intérêt. Malheureusement, il vous faudra débourser quelques euros pour y avoir accès. Personnellement, nous nous en sommes très bien sorti sans et en utilisant Google Lens pour les panneaux d’informations en néerlandais (obtenir plus d’informations).

Ce que nous avons beaucoup aimé dans la balade « Say Cheese Say Alkmaar », c’est son air de chasse au trésor et nos mines enjouées quand nous trouvions finalement un fromage après avoir cru s’être trompés pendant quelques instants.

Say Cheese Say Alkmaar

Pour info, nous avons « perdu » les fromages quelques fois au cours des 3,5 km et avons du déduire la direction à suivre :

  • Après avoir laissé la cour intérieure de la Provenhuis van Wildeman (point 1 sur la carte ci-dessous) derrière vous, vous continuez à remonter la Oudegracht. Au croisement avec la Baangracht, vous suivez le fromage et prenez à gauche. La ruelle est hyper sympa. Mais une fois au pont, nous n'avons trouvé aucun fromage. Si cela vous arrive aussi, sachez qu'il faut aller sur le pont, puis vous engager dans le parc en empruntant l'allée qui vous fait face. Une vingtaine de pas plus loin, vous remarquerez un nouveau fromage au sol, confirmant que vous êtes sur la bonne voie.
  • Une fois sur la Vismarkt (point 2 sur la carte ci-dessous), vous tombez dans l'effervescence des terrasses de restaurants, de cafés et de glaciers. Le dernier fromage qu'on ait vu nous disait de couper la place en diagonale, mais ensuite plus rien. On suppose que le suivant était sous une table ou une chaise au moment de notre passage. Si c'est aussi votre cas, prenez la Kapelsteeg. Au bout de cette allée, vous tomberez sur un fromage qui vous dit d'aller à droite.
  • Entre la Kerkplein et le Kaasmuseum (point 3 sur la carte ci-dessous), il y avait une fête foraine et le marché hebdomadaire. Pas facile donc de repérer les fromages parmi les attractions et les étals... Nous sommes très certainement passés à côté sans les voir, ou alors nous n'avons pas emprunté les bonnes rues. Quoi qu'il en soit, nous avons fini par retrouver un fromage et nous avons continué notre parcours.

A ne pas manquer

Peu importe l’approche que vous adoptez pour découvrir la ville, qu’elle soit déstructurée ou organisée, il y a un certain nombre d’endroits à ne manquer sous aucun prétexte.

  • Het hofje van Paling en Van Foreest, la cour intérieure la plus vieille de la ville
  • Het Provenhuis van Wildeman et sa magnifique cour intérieure
  • De Waag où avait lieu la pesée du fromage et autres produits lors des foires agricoles et marchés
  • L'effervescence de la Vismarkt
  • Het Huis met de kogel, l'une des deux dernières maisons en bois d'Alkmaar... avec un boulet de canon dans la façade
  • Les ruelles Sint Jacobstraat, Sint Annastraat, Fnidsen, Geest où flâner sans but précis
  • La Grote Sint-Laurenskerk où se tenait une exposition temporaire lors de notre passage

Découvrir la ville au fil de l'eau

Lorsque nous avons appris à naviguer devant Dunkerque, nous nous sommes très rapidement rendu compte que la perspective que nous avions de la mer était très différente de celle depuis la plage ou la digue. Et s’il y a bien une chose que nous souhaitons faire dans nos voyages, c’est découvrir les choses grâce à différentes perspectives et sous différents angles. A Alkmaar, avec ses canaux faisant partie intégrante du charme de la ville, changer de perspective semblait évident.

Il nous a fallu moins de 24h sur place pour décider de sortir notre annexe du fond du coffre où nous la stockions, de la gonfler sur le trottoir, et de partir en exploration au fil de l’eau (annexe = petit zodiac à bord). Hormis pour un test de 15 minutes au Bassin du Commerce de Dunkerque, nous ne l’avions jamais utilisée. La grosse question était donc : est-ce que nous pouvons y être à deux sans prendre l’eau après quelques instants ? Je vous épargne un suspense insoutenable, la réponse est oui.

Parcourir les canaux d’Alkmaar est une expérience à part entière. Alors oui, nous découvrons les rues et bâtiments de la ville sous un angle nouveau, mais pas que. Nous sommes aussi sur un rythme très différent, nous passons sous de nombreux ponts (parfois très bas, nous obligeant à nous allonger dans l’annexe), et nous découvrons des habitations dont les jardins donnent directement sur les canaux. Si nous n’étions pas convaincus, cette balade seule aurait pu nous rendre amoureux d’Alkmaar.

Une balade sur les canaux est un must
Les nouveaux quartiers d'Alkmaar

Si vous vous déplacez en bateau, vous avez probablement une annexe, un paddle ou un kayak à bord. S’il y a bien un endroit aux Pays-Bas où vous ne regretterez pas de l’avoir gonflé(e), c’est ici, à Alkmaar. Alors foncez !

Si vous êtes arrivé à Alkmaar grâce à un autre moyen de transport, aucun souci. Vous pouvez vous joindre à une visite groupée des canaux ou bien louer un bateau pour une visite à votre rythme.

Profiter des parcs et espaces verts d'Alkmaar

Outre le charme de la ville et ses canaux, nous avons particulièrement apprécié la verdure très présente à chaque coin de rue. Que ce soit une ruelle fleurie par ses habitants, des arbres bordant le canal en plein cœur de la ville, une cour intérieure où le silence règle, ou un parc où flâner quelques heures, Alkmaar ne manque pas d’occasions de se sentir au vert. Cela rend l’endroit paisible et donne tout simplement l’envie de se poser, lâcher le téléphone, et profiter du moment. Nous avons rarement ressenti ça en plein centre-ville.

L’un des premiers endroits où trouver le calme et un coin de verdure aux Pays-Bas sont les hofjes. Ce mot, typiquement néerlandais, désigne un ensemble de petites maisons souvent disposées en carré et ayant en son centre une cour intérieure qui ressemble généralement plus à un magnifique jardin ou parc miniature (selon la taille du hofje). Les hofjes ont été construits entre le 13ème et le 19ème siècle grâce à des personnes fortunées ou aux églises, et avait généralement pour but d’accueillir des femmes âgées dans le besoin. Plus rarement, les fondateurs décidaient d’accueillir des vieillards, des membres d’une communauté religieuse, ou les membres d’une guilde dans leur hofje. Très souvent, ces logements étaient mis à disposition gratuitement contre un respect strict des règles des lieux. 

Alkmaar ne fait bien sûr pas exception et possède plusieurs hofjes dont notamment le « Wildemanshofje » , le « hofje van Splinter » , et le « hofje van Paling en Van Foreest » , le plus vieux de la ville.

L'un des hofjes d'Alkmaar

Alors bien sûr, les hofjes ne sont pas un endroit où rester des heures, faire un footing ou organiser un pique-nique. Dans la majorité des cas, des gens comme vous et moi y habitent aujourd’hui, et nous nous devons de respecter le lieu… et leur tranquillité. Heureusement, Alkmaar possède différents parcs et espaces verts qui répondent tout à fait à ce besoin.

Le premier parc que nous avons particulièrement apprécié, c’est cette langue de verdure qui borde les parties sud et ouest du Singel. Aux Pays-Bas, un singel est un canal qui entoure le centre historique d’une ville. A l’époque, il était généralement doublé de remparts et permettait de défendre la ville contre toute invasion, tel les douves d’un château-fort. Au fil du temps, la fonction du singel a évolué pour faciliter le transport de marchandises. Dans certaines villes, les murs d’enceinte sont encore visibles par endroits. A Alkmaar, les remparts ont malheureusement tous été détruits au 19ème siècle, mais ils ont été remplacés en grande partie par des espaces verts, rendant le lieu très agréable. L’endroit idéal pour pique-niquer dans l’herbe avec les pieds dans l’eau !

Notre seconde recommendation est en fait due au hasard. Nous avions chaussé nos baskets pour un footing matinal et nous pensions courir dans le centre-ville d’Alkmaar avant de revenir par le Victoriepark. Nous nous sommes cependant rapidement rendus compte que ça n’était pas idéal : les magasins et cafés commençaient à ouvrir, le cœur de la ville s’animait… et Victoriepark est tout petit ! Ni une ni deux, on change d’itinéraire. Nous nous dirigeons donc vers le Park Oosterhout, au sud du centre historique. Et il s’agit en fait de l’endroit parfait pour un footing. Ou un pique-nique. Ou une après-midi farniente au calme. Ou une balade avec son chien. Ou tout ça en même temps ou presque. Même s’il est légèrement excentré, ce parc vaut définitivement le détour. Cerise sur le gâteau : après avoir grimpé une petite montée en courant, nous sommes arrivés à côté d’un toboggan et d’une balançoire tyrolienne. Nous avions beau être au milieu d’un footing, nous n’avons pas pu nous empêcher de retomber en enfance quelques instants. Une belle surprise !

Plonger dans l'histoire et la tradition

Si on s’intéresse quelques instants à l’histoire d’Alkmaar, on s’aperçoit que la prospérité de la ville s’est principalement construite grâce à l’activité agricole importante de la région. La ville est en effet entourée de polders où les agriculteurs élèvent leur bétail depuis des siècles. La particularité des polders est qu’ils ne permettent pas la culture de céréales ou autres denrées du fait de l’eau trop présente dans le sol. L’élevage est donc l’unique option. Ce qui signifie de la production de viande bien sûr, de lait également, mais surtout de fromage.

Les polders entourant Alkmaar, propices à l'élevage

Dès le 14ème siècle, Alkmaar s’est dotée d’une balance et est devenue le lieu incontournable où des foires agricoles et marchés étaient organisés, permettant aux fermiers de vendre leurs productions sur la Waagplein (= « la place du poids public »). Au 17ème siècle, le marché est organisé 2 fois par semaine et la ville s’est dotée de trois balances supplémentaires afin de suivre le rythme des transactions toujours plus nombreuses. Un siècle plus tard, le marché est organisé 4 fois par semaine et ne désemplit pas. Afin de permettre cette croissance, la Waagplein accueillant le marché a dû être agrandie 8 fois au fil des siècles. Le marché étant le poumon économique de la ville, celle-ci n’hésitait donc pas à détruire les logements entourant le Waag (= « le poids public », c’est-à-dire le bâtiment où les balances se situaient) afin d’accueillir toujours plus de producteurs de la région.

Pourquoi est-ce que ce point historique paraît nécessaire ? Tout simplement parce que, aujourd’hui encore, la ville est connue comme la ville du fromage aux Pays-Bas. Et nous qui pensions qu’il s’agissait de Gouda… Alors bien sûr, l’histoire d’Alkmaar ne se limite pas à ça comme le montrent le Stedelijk Museum Alkmaar qui retrace l’histoire de la ville ainsi que chacun des monuments nationaux de la ville. Mais l’héritage et le savoir-faire agricoles sont fièrement mis en avant par la ville dans son musée du fromage et son musée de la bière notamment.

Nous n’allons pas vous mentir : la météo étant absolument magnifique au moment de notre séjour à Alkmaar, nous avons fait le parti pris de ne visiter aucun musée. Nous ne sommes donc pas les mieux placés pour juger de leur pertinence ou vous conseiller ou pas d’y entrer. Par contre, nous vous conseillons de parcourir ce site si vous êtes vraiment féru d’histoire (disponible en anglais, néerlandais et allemand).

Les canaux sont très présents dans le centre d'Alkmaar
La Waagplein où a lieu le marché aux fromages

Une manière originale de s’immerger dans la période faste de la ville est d’assister au marché aux fromages organisé chaque vendredi de 10h à 13h entre avril et septembre (mais l’animation commence dès 9h devant le Waag). Si vous pensez arpenter les allers de producteurs en quête du petit fromage qui fera plaisir à vos estomacs, je vous arrête tout de suite. Le marché aux fromages d’Alkmaar est en réalité une démonstration de la manière dont les marchés étaient organisés sur la Waagplein au cours des 4 siècles précédents. Vous pourrez y observer différents métiers, chacun remplissant un rôle bien précis sur le marché et respectant le déroulé des marchés traditionnels. Vous y trouverez notamment :

  • Les zetters ou placeurs qui ont pour mission de disposer les meules de fromage en longues rangées sur la place
  • Les keurmeesters ou inspecteurs qui jugent de la qualité des produits
  • Les kaasdragers ou porteurs de fromage qui déplacent des montagnes de fromage durant chaque marché
  • Le waagmeester ou maître de la balance qui valide le poids de la marchandise avant achat

Il n’existe que très peu de villes au Pays-Bas qui offrent une immersion dans les marchés aux fromages traditionnels. Alkmaar et Gouda, où nous avons fait escale, en font partie. Malheureusement, nous sommes à chaque fois arrivés quelques jours trop tôt (ou trop tard, selon la perspective) pour y assister. Nous en avons cependant eu de très bons échos, donc nous vous encourageons à y participer si vous en avez l’occasion. Des visites en petits groupes sont organisées régulièrement, et nous vous conseillons celle qui dure 2h30 et qui se termine évidemment par une dégustation de fromage. Un régal !

Et si vous pensez visiter Alkmaar et son marché aux fromages au départ d’Amsterdam, sachez qu’un transport en bus et la découverte des lieux avec un guide sont possibles. Vous pouvez réserver vos billets pour cette excursion directement en ligne et au meilleur prix ici.

Si votre envie de fromage n’a fait que grandir en lisant cette section, rassurez-vous ! Vous trouverez des stands disposés autour de la Waagplein où a lieu le marché aux fromages traditionnel et vous pourrez y acheter du fromage de la région. Par contre, la démonstration étant principalement destinée aux touristes, les tarifs sont évidemment plus chers que dans les boutiques présentes en ville. Nous vous conseillons donc de vous écarter de la foule et de visiter les fromageries aux alentours.

Visiter Alkmaar : Conseils pratiques

Combien de temps pour visiter Alkmaar ?

Certains vous diront que faire le trip au départ d’Amsterdam sur une journée est largement suffisant. D’autres flâneront à Alkmaar une semaine sans s’en lasser. Nous vous recommandons d’y consacrer 2 jours au moins.

Comment se rendre à Alkmaar ?

  • Au départ d’Amsterdam : Alkmaar se situe à peine à une quarantaine de kilomètres, soit 45 minutes de route
  • Au départ de Bruxelles : comptez 2h30 pour parcourir les 250 km jusque Alkmaar
  • Au départ de Lille : il vous faudra un peu plus de 3h pour atteindre Alkmaar après 330 km

Il existe des parkings en périphérie du centre-ville à partir de 3,2 € par jour. Les parkings du centre-ville sont évidemment plus chers (comptez en moyenne une quinzaine d’euros par jour). Retrouvez toutes les informations concernant les options de parking à Alkmaar ici.

Notez que les autoroutes sont gratuites aux Pays-Bas.

Si vous venez d’en-dehors des Pays-Bas, peu importe votre gare de départ. Il vous faudra prendre dans un premier temps un billet de train jusque Amsterdam, puis un billet Amsterdam – Alkmaar. Le trajet est direct, dure en moyenne 40 minutes et coûte 8€ si vous l’achetez en ligne (contre 9€ aux distributeurs automatiques en gare). Si vous venez d’une autre ville des Pays-Bas, un passage par Amsterdam est peut-être inutile, donc vérifiez le trajet le plus court au préalable..

La gare d’Alkmaar se situe à une dizaine de minutes à pied au nord de la ville.

  • Au départ de Den Helder : vous devrez parcourir 42 km ainsi qu’emprunter 16 ponts et 1 écluse. Cela devrait vous prendre un peu plus de 7h.
  • Au départ d’Amsterdam : comptez 5h30 pour parcourir les 35 km, 12 ponts et 1 écluse vers Alkmaar.
Notez que cette partie des canaux est accessible aux bateaux ayant un tirant d’eau de maximum 2,5 mètres. Il n’y a cependant aucune contrainte de tirant d’air.
 
Retrouvez plus d’informations sur l’intégralité de notre parcours sur les canaux des Pays-Bas et nos conseils pour bien préparer votre voyage sur notre article dédié à la Standing Mast Route.

Où loger à Alkmaar ?

Vous vous en doutez, nous n’avons pas testé d’hôtel ou chambre d’hôtes à Alkmaar puisque nous avons dormi à bord de Kerguelen. Cependant, voici quelques endroits parmi lesquels nous aurions fait notre choix si nous n’étions pas venus avec notre maison :

Où amarrer son bateau à moteur ou voilier à Alkmaar ?

Si vous êtes venu à bord de votre bateau, sachez que la nuit vous coûtera 1€ par mètre de long. Nous vous conseillons de vous amarrer à côté de la Turfmarkt, le long de la rue Voormeer. Cela vous permet d’être dans le centre-ville, mais le long d’une rue très peu passante. Votre bateau bénéficiera d’une lumière agréable tout en étant à l’ombre la majorité du temps.

Bonus : vous n’avez qu’à traverser la rue pour accéder aux sanitaires et une supérette se trouve à 2 minutes à pied.

Où manger à Alkmaar ?

En voyageant à bord de Kerguelen, nous cuisinons et prenons presque chaque repas « chez nous ». Dans l’ensemble, nous avons trouvé les restaurants et bistros relativement chers à Alkmaar, mais il y a malgré tout plusieurs endroits qui nous ont fait de l’oeil.

  • De Buren et ses tables très conviviales en terrasse (Mient 37, 1811 NB Alkmaar)
  • De Koperen Pot dont l’odeur s’échappant des cuisines nous a mis l’eau à la bouche (Luttik Oudorp 59, 1811 MV Alkmaar)
  • Soepp et son offre végétarienne plus qu’alléchante (Hekelstraat 31, 1811 BL Alkmaar)
Si vous souhaitez prendre un p’tit déjeuner, un brunch ou un goûter, on a ce qu’il vous faut :
  • Echt dont les petit déj’ et goûters donnent envie (Marktstraat 4, 1811 LG Alkmaar)
  • Groenlokaal pour leur concept original et ce qui semble être du bon café (Hekelstraat 21, 1811 BL Alkmaar)

Où acheter du fromage à Alkmaar ?

Comment comprendre les panneaux d'info ou les menus en néerlandais ?

Si vous ne parlez pas néerlandais, vous pourrez rapidement vous sentir perdu. Bien que pratiquement tout le monde parle très bien anglais, les informations présentes concernant l’histoire, l’architecture et la vie d’Alkmaar ne sont quant à elles affichées qu’en néerlandais. Les restaurants ont généralement un menu disponible en anglais mais pas toujours. Notre astuce ? Google Lens. Si vous ne connaissez pas, c’est très simple. Grâce à Google Lens, vous pouvez obtenir la traduction d’une photo que vous avez prise un peu plus tôt ou prendre en photo ce que vous souhaitez traduire immédiatement. Veillez à sélectionner la fonction « traduction » (grâce à l’icône Google Translate) plutôt que la fonction « recherche » définie par défaut.

Visiter Alkmaar : Retour en images avec nos stories Instagram

Plongez-vous dans notre séjour à Alkmaar

Nos publications Facebook sur notre visite d'Alkmaar

Plongez-vous dans notre séjour à Alkmaar

Si vous êtes présents sur Pinterest, n’hésitez pas à vous abonner à notre compte Sailing Kerguelen et à épingler cet article :

   

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Et dites-le-nous :

[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Et voici une sélection d’articles qui pourraient vous plaire:

Une réflexion au sujet de « Alkmaar, notre coup de cœur aux Pays-Bas »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos

Nous sommes Gaëlle et Jérémy, un couple de trentenaires et nous avons tout quitté pour vivre à temps plein sur notre voilier Kerguelen.

Pour nous contacter, envoyez-nous un message à :

Show Buttons
Hide Buttons

Vous voulez suivre nos aventures en direct sur Facebook ?

C'est par ici