Bilan 2022 – Retour sur les moments marquants de l’année

Bilan 2022 – Retour sur les moments marquants de l’année

L’année 2022 a très rapidement pris un tournant inattendu. Nous qui pensions passer quelques semaines à Madère avant de faire cap vers les îles Canaries pour y passer plusieurs mois, nous sommes en fait complètement tombés amoureux de l’archipel portugais et nous y avons passé toute l’année. Il a donc été question de revoir nos plans, de changer de rythme, de nouer des liens, et de créer une routine à Madère. Une année surprenante riche en évènements malgré notre sédentarité ! Nous revenons donc sur les moments et évènements marquants de l’année 2022 dans cet article bilan.

L'année 2022, mois par mois

Janvier

Nous sommes de retour en France et en Belgique et profitons de nos familles presque tout le mois de janvier.

Nous découvrons peu à peu Madère et sommes éblouis par sa nature. Le projet de quitter cet endroit pour nous rendre aux Canaries nous semble de moins en moins séduisant…

Février - Mars

Avril

Nous prenons la décision de rester à Madère au moins jusque fin septembre. Nous achetons la Kerguelen Mobile afin de profiter au maximum de notre séjour sur place et ne plus devoir compter sur une location de voiture.

Jérémy trouve une mission de consultance à distance et travaille entre deux randonnées.

Plus nous explorons l’île, plus nous sommes convaincus d’avoir pris la bonne décision en restant à Madère. Entre les fêtes de village, les randonnées, les évènements mobilisant toute l’île, … Nous ne nous ennuyons pas un instant.

Nous rejoignons la communauté des Remote East Coasters de Machico grâce à laquelle nous rencontrons beaucoup de nouvelles personnes et participons à plusieurs activités chaque semaine.

Mai - Juin

Juillet

Les parents de Jérémy nous rendent visite. Quel bonheur de leur faire découvrir notre bout de paradis et de partager un peu de notre quotidien à bord de Kerguelen avec eux.

Mais puisque tout n’est pas toujours rose… Nous attrapons le COVID pour la première fois.

Nous sommes de retour en France en août puis en Belgique en septembre. Ma petite sœur se marie, et nous en profitons pour faire le plein de moments et de souvenirs en famille.

Nous décidons de ne pas quitter Madère lors de notre retour à bord de Kerguelen et d’y rester au moins jusqu’en janvier 2023.

Août - Septembre

Octobre - Novembre

Nous reprenons notre quotidien sur l’île au printemps éternel. Entre les randonnées, les trails de Jérémy, les évènements culturels, et les soirées entre copains, nous profitons de chaque instant.

Nous retombons en enfance en profitant des illuminations de Noël présentes partout sur l’île.

Nous laissons ensuite Kerguelen en sécurité et nous rentrons en France et en Belgique pour les fêtes.

Décembre

Bilan 2022 - La décision de rester

Lorsque nous avons largué les amarres et laissé Dunkerque derrière nous en 2021, nous n’imaginions pas un seul instant passer plus de quelques jours (ou quelques semaines dans l’attente de la bonne fenêtre météo) en escale au même endroit. Nous avions un objectif précis en tête : traverser l’Atlantique en voilier. Et pourtant, à peine trois jours après notre découverte de Madère, nous savions que nous allions y rester un moment.

Lorsque nous avons quitté appart et boulot et que nous avons décidé de partir sans date de retour, le projet était très clair : écouter nos envies et adapter le programme en conséquence. Si nous avions envie de reprendre notre « vie d’avant » après un an, c’était possible. Si nous avions envie de naviguer durant dix ans et de nous arrêter ici et là pour faire des petits boulots, c’était possible. Si nous tombions amoureux d’un endroit et que nous voulions nous y installer quelques temps, c’était également possible.

Et heureusement que nous avions prévu ce cas de figure car c’est exactement ce qu’il s’est passé.

La randonnée PR8 Punta de Sao Lourenço

Selon nous, Madère est un véritable joyau au cœur de l’Atlantique. Pourquoi ? La liste est longue, mais si nous ne devions citer que quelques éléments de réponse :

Sa nature extrêmement luxuriante ne cesse de nous étonner au fil des saisons.

Ses habitants sont absolument adorables, toujours prêts à aider même si nous ne parlons pas la même langue.

Sa météo subtropicale aux températures oscillant entre 18 et 25°C toute l'année rend chaque journée agréable où on n'a jamais ni trop chaud ni trop froid.

La diversité des paysages qu'elle offre malgré sa petite taille est impressionnante.

On y trouve des bananes, des avocats, des mangues, des anones, des fruits de la passion, des tamarillos, et tout un tas d'autres fruits exotiques cultivés localement.

L'océan Atlantique y est visible depuis bon nombre de randonnées, même celles permettant d'atteindre les différents sommets de l'île.

Départ de la randonnée PR6 Levada das 25 Fontes

Pourtant, nous n’avons pas pris la décision de passer toute l’année à Madère d’emblée. Lors de notre retour début 2022, nous ne pensions passer que quelques semaines sur place. Mais très rapidement, nous avons eu le sentiment d’être exactement où nous étions supposés être. Un peu comme une rencontre amoureuse qu’il aurait été très dommage de bâcler.

Nous avons demandé les prix pour 3 mois ou 6 mois supplémentaires à la marina de Quinta do Lorde. Et nous ne pouvions tout simplement pas refuser l’offre pour 6 mois. Nous nous sommes donc engagés jusque fin juillet. Et puisque nous savions que nous rentrions en France et en Belgique en août et en septembre, il était convenu de quitter Madère à notre retour.

Au fil des mois, l’envie de quitter ce bout de paradis pour nous diriger vers les Canaries nous a cependant de moins en moins séduits. Début juillet, nous avons pris la décision de prolonger notre séjour sur place de 6 mois supplémentaires, jusqu’en janvier 2023. Ensuite, il sera temps de faire cap vers les Canaries… À moins qu’on change une nouvelle fois d’avis entre-temps !

Bilan 2022 - Notre quotidien au paradis

Depuis notre arrivée à Madère, nous avons véritablement connu 2 phases.

La première, entre fin janvier et fin mars, durant laquelle nous étions en mode « touristes de passage ». Concrètement, nous louions une voiture pour 7 à 10 jours. Chaque jour, nous partions en randonnée explorer l’île. Et le dernier jour de location de voiture était dédié à la logistique car nous étions ensuite sans voiture dans une marina très isolée durant 2 ou 3 semaines. Nous partions donc à la capitale, dans l’un des plus grands supermarchés de Madère, avec une liste de denrées alimentaires longue comme le bras.

Nous sommes passés maître dans l’optimisation du rangement des produits frais dans notre minuscule frigo, dans l’élaboration de techniques pour allonger la durée de vie de nos fruits et légumes frais, et dans la tenue de notre stock d’aliments secs. Évidemment, il y a eu des loupés. Je pense notamment à la première fois où nous avons fait ce gros approvisionnement peu de temps après notre retour à bord. Je n’ai pas réalisé que nous étions sur la fin de nos réserves d’huile d’olive. L’huile de coco l’a donc remplacée en cuisine pour les trois semaines qui ont suivi.

Cette phase était particulière car nous passions d’une période très intense avec des randonnées et des activités chaque jour à une période recluse où nous vivions presque en autonomie et où le temps s’arrêtait un peu.

La seconde phase, à partir d’avril, est celle durant laquelle nous avons véritablement construit une routine et lié des liens sur place. Et évidemment, la décision d’acheter une voiture plutôt que d’en louer une d’une manière épisodique y est pour beaucoup car cela amène une réelle liberté. Enfin, nous pouvons répartir nos activités d’une manière un peu plus homogène. Enfin, nous pouvons être spontanés. Enfin, nous pouvons mettre en place une routine semaine après semaine.

Mais en réalité, ce qui nous manquait le plus, c’était de rencontrer des gens et de nouer des relations. En recherchant un espace de coworking à proximité de la marina, nous avons découvert Amparo à Machico à 10 minutes en voiture d’où nous nous trouvons. En plus de mettre à disposition un espace de coworking, cette association organise différentes activités régulières ou plus ponctuelles et a créé une super communauté de locaux et de nomades (les Remote East Coasters ou REC). Il ne nous en fallait pas plus pour aller à leur rencontre !

Aujourd’hui, une bonne partie de notre vie sociale et de nos activités routinières se passent à Machico avec des membres de la communauté d’Amparo. Nous réservons notre week-end à des activités juste à deux ou avec des amis que nous nous sommes faits sur place. Voici un aperçu d’une semaine typique pour nous :

À ça, s’ajoutent les repas et activités avec des amis, les apéros sur les bateaux copains de passage à Madère, et les voisins de ponton qui changent tous les 2-3 jours en haute saison. De quoi bien nous occuper !

Depuis le mois d’avril, Jérémy a également repris un boulot en tant que freelance. C’est un changement important et cela impacte évidemment la manière dont nous organisons nos semaines. Mais ça nous permet de rester un certain laps de temps en marina alors que les coûts de marina ne sont pas donnés à Madère et qu’il n’est pas possible de mouiller sur du long terme autour de l’île.

Vous l’aurez compris, nous avons peu à peu construit un quotidien sédentaire et ancré dans la vie locale qui peut s’apparenter à une vie classique sans voilier. Et pour le moment, ça nous convient très bien.

Bilan 2022 - Randonnées, trails et découvertes en tout genre

Randonnées

Sans surprise, l’activité que nous avons la plus pratiquée depuis notre arrivée à Madère, c’est la randonnée. L’île y est particulièrement propice et nombre de sentiers sont extrêmement bien entretenus un peu partout. L’endroit idéal pour les amoureux de la nature que nous sommes.

Il existe trois grands types de randonnées à Madère : les randonnées en montagne, les randonnées le long du littoral et les randonnées et promenades le long d’une levada. Ces dernières sont les randonnées les plus répandues puisqu’il existe plus de 2.000 km de ce système d’irrigation si spécifique à l’île de Madère, et environ la moitié fait désormais partie des sentiers de randonnée à explorer. De quoi ne pas s’ennuyer !

En ce qui nous concerne, nous avons parcouru 245 kilomètres répartis sur 42 randonnées au total, dont 28 randonnées différentes, au cours des neuf mois que nous avons passés à Madère en 2022. Et sans surprise, plus des deux tiers des randonnées que nous avons faites suivent une levada.

Et pourtant, il nous reste énormément à explorer. Pour preuve : trois quarts des randonnées effectuées en 2022 se situent sur la partie est de l’île, entre Funchal et la marina où nous nous situons. Nous connaissons donc très bien cette zone. Par contre, nous avons bien moins exploré l’ouest de Madère.

Dans ce cas, vous vous demandez sûrement pourquoi faire plusieurs fois les mêmes randonnées. Tout simplement parce qu’elles nous ont particulièrement plu ou qu’elles font partie des randonnées que nous voulions faire découvrir à nos proches de passage à Madère. Et finalement, même si nous étions sur les mêmes sentiers, chaque randonnée nous a semblé unique. D’un mois à l’autre, les fleurs et l’agriculture qui bordent les randonnées évoluent. Ça, mais aussi tout simplement une météo différente, nous ont fait découvrir ces chemins sous un regard nouveau.

Trails

Découvrir des sentiers de randonnée peu fréquentés a peu à peu donné l’envie à Jérémy d’y courir. Et sans même s’en apercevoir, le voilà qu’il s’est mis au trail. En octobre, il participait à sa première course de 25 kilomètres et 1360 mètres de dénivelé positif juste un mois après avoir commencé à courir.

Trois semaines plus tard, il se lançait un défi fou : participer à la finale des Golden Trail Series aux côtés des plus grands athlètes mondiaux. La finale consistait en 5 courses sur 5 jours consécutifs :

Au total, il a parcouru 112 km en 18h56 de course, pour 12.415 m de dénivelé positif et 13.040 m de dénivelé négatif. Vous trouvez ça dingue ? Moi aussi ! Et pourtant, Jérémy l’a fait et il a fini 121ème au classement général. Évidemment, il a souffert et il se demande aujourd’hui comment il a réussi à enchaîner les journées sans broncher ou presque. Mais quelle fierté de se mesurer aux meilleurs athlètes du moment !

Et a priori, cette expérience ne l’a pas dégoûté du trail car il a participé à deux autres courses de 25 km avant notre retour en France mi-décembre. Il faut dire que, vu le profil de l’île, le trail est un peu le sport national et une course y est organisée toutes les deux semaines environ.

Découvertes et évènements en tout genre

Évidemment, Madère ne se résume pas qu’aux randonnées et courses trail. Assez souvent, nous profitons de nous rendre quelque part pour nous arrêter à différents points de vue en cours de route. Ou de tout simplement profiter du paysage au cours du trajet. Et autant vous dire que, même si nous sommes présents sur l’île depuis près d’un an et demi maintenant, nous sommes toujours autant émerveillés par les paysages et la nature qu’offre Madère. Nous ne nous en lassons pas.

Nous sommes un peu devenu l’office du tourisme de la marina car nous avons toujours quelque chose à recommander aux bateaux de passage pour avoir un bel aperçu de l’île. D’ailleurs, si ça vous intéresse, ou si vous planifiez vous aussi de découvrir Madère, sachez que nous avons créé une carte reprenant nos points de vue favoris sur l’île ainsi que quelques randonnées accessibles à tous.

L’année 2022 a également été rythmée par bon nombre d’évènements culturels et religieux locaux. Je pense notamment aux fêtes agricoles et fêtes de village en tout genre, aux processions religieuses organisées à différents moments de l’année dans chaque paroisse, aux fêtes gastronomiques mettant à l’honneur divers produits saisonniers locaux, …

Quatre évènements récurrents nous ont particulièrement marqués :

Le Festival des Fleurs (mai)

Madère est surnommée l'île aux fleurs tant la flore y est riche et diversifiée. Les mois où l'île est la plus en fleur sont probablement mai et juin. Du coup, le Festival des Fleurs est organisé chaque année au mois de mai afin de célébrer ces couleurs et ces odeurs si particulières de Madère. Si de nombreuses activités ont lieu durant ce festival, le point culminant est indéniablement la parade organisée le premier dimanche du festival. De nombreux chars richement décorés de fleurs et un millier de participant.e.s évoluent alors le long des quais de Funchal au rythme de la danse et de la musique. Pour plus d'informations, visitez la page de l'évènement de l'office de tourisme de Madère.

Le Festival Médiéval de Machico ("Mercado Quinhentista" - juin)

La ville de Machico a été la première capitale de l'île car il s'agit de la première baie découverte en 1419. Le festival médiéval reproduit chaque année la découverte de l'île et l'arrivée des Portugais dans la baie et met à l'honneur les métiers et savoirs-faire de l'époque. De nombreux spectacles médiévaux sont également organisés au cours du week-end. Nous l'avions découvert complètement par hasard en 2022, nous l'attendons avec impatience en 2023 ! Pour plus d'informations, visitez la page de l'évènement de l'office de tourisme de Madère.

Le Festival de l'Atlantique (juin)

Au cours du mois de juin, une compétition internationale de feux d'artifice a lieu dans la baie de Funchal. Chaque samedi, un pays participant différent choisit un thème et concourt durant une vingtaine de minutes. Le 18 juin 2022, jour de mon anniversaire, la Belgique s'essayait à l'exercice. Coïncidence ? Je ne crois pas.

Les illuminations de Noël (décembre)

Noël est un évènement très important dans l'archipel de Madère très chrétienne. Début décembre, le moindre petit village arbore ses plus belles décorations et lumières de Noël, et ça vaut sincèrement la peine de se balader à droite et à gauche une fois la nuit tombée. Mentions spéciales pour les villes de Santa Cruz et de Funchal, où les illuminations sont tout simplement hors compétition !

À nouveau, si vous prévoyez de vous rendre à Madère, jetez un coup d’œil au calendrier d’évènements disponible afin de voir si quelque chose a lieu lors de votre visite.

Bilan 2022 - Écologie, zéro déchet et bilan carbone

Comme chaque année depuis que nous avons emménagé à bord de Kerguelen, il est temps de faire le point sur notre impact écologique. Et autant vous dire que l’année 2022 n’est pas très reluisante… S’il y a un gros point négatif à notre présence à Madère, c’est sans aucun doute l’énorme bond en arrière que nous avons fait en matière d’écologie. Voici notre retour d’expérience honnête, sans pression ni jugement.

Écologie et zéro déchet

Si vous avez lu nos bilans 2020 et 2021, vous savez que nous avons adopté un certain nombre de gestes au quotidien afin de limiter les déchets que nous générons. Que ce soit dans la cuisine ou la salle de bain, l’utilisation des alternatives réutilisables et/ou solides est bien ancrée et nous ne reviendrions en arrière pour rien au monde.

La grande nouveauté par rapport aux années précédentes, c’est que nous nous trouvons sur une île où l’on cultive localement des bananes, des avocats, des mangues, des fruits de la passion, … Autant de douceurs que nous culpabilisions souvent d’acheter lorsque nous étions en France. L’année 2022 nous a permis de déguster une quantité impressionnante de fruits et légumes exotiques au fil des saisons et de les acheter directement au petit agriculteur du coin. Et ça, ça n’a pas de prix. 

Cependant, ce sont probablement les seuls éléments positifs de ce bilan écologique.

Alors oui, nous faisons nos courses au marché d’agriculteurs du coin et nous consommons au maximum local et de saison. Mais la première phrase que j’ai apprise en portugais est très certainement « Pas de sac, merci » tant tous les agriculteurs distribuent des sachets en plastique à la pelle.

Si certaines légumineuses se trouvent facilement en vrac au marché, impossible cependant de trouver le moindre endroit où acheter d’autres denrées alimentaires en vrac. Que ce soit au supermarché ou dans les quelques magasins bio de l’île, les produits sont bien souvent (sur)emballés. Par contre, l’une ou l’autre boutique bio de Funchal, la capitale, proposent certains produits ménagers liquides en vrac. Malgré toute notre bonne volonté, la quantité de déchets plastiques que nous avons générés en 2022 représente un énorme pas en arrière qu’il n’est pas facile à digérer.

En ce qui concerne les produits que nous utilisons dans notre salle de bain, nous avons de vrais produits chouchou fabriqués en France, et nous profitons de rendre visite à nos familles pour refaire le plein en cas de besoin.

Un dernier point sur lequel il vaut la peine de s’attarder quelques instants : les Madériens sont de gros amateurs de viande. Dans ces circonstances, il est difficile de trouver des restaurants offrant des alternatives végétariennes alléchantes (voire même une alternative végétarienne tout court). Nous avons quelques adresses végétariennes absolument délicieuses sur l’île, mais elles sont bien trop rares. Cela signifie que, la plupart de nos sorties au resto se soldent par une assiette avec viande ou poisson. Ne nous comprenez pas mal, c’est très bon. Mais bien que nous n’en cuisinons jamais à bord de Kerguelen, nous avons significativement augmenté notre consommation de viande et de poisson en 2022. Un autre pas en arrière…

 

Vous l’aurez compris, nous sommes assez mitigés sur ce point, et le manque de conscientisation écologique à Madère est un gros point négatif en ce qui nous concerne.

Bilan carbone

Sans aucune surprise, notre bilan carbone de l’année 2022 est le plus élevé de ces trois dernières années.

Madère est une île qui n’est reliée au continent par aucun ferry. Les seuls moyens de transport pour quitter l’île sont l’avion ou les paquebots de croisière. Ou notre voilier Kerguelen évidemment. Mais ce serait une logistique folle pour rendre visite à nos familles en France et en Belgique, cela prendrait plusieurs semaines pour le trajet aller uniquement, et les vents ne nous permettraient pas de rentrer quand bon nous semble. Bref, nous avons rapidement abandonné cette idée. Concrètement, seul l’avion est une option réaliste en ce qui nous concerne.

En 2022, notre couple a émis 10,8 tonnes de CO2, soit 5,4 tonnes par personne(*). C’est 3 fois plus que ce que la Terre peut supporter par personne et par an pour stopper l’accroissement de l’effet de serre. Et évidemment, nos retours en avion pour rendre visite à nos familles lors des fêtes de fin d’année, d’une naissance et d’un mariage représentent près de 85% de ce bilan carbone !

Et sur ce point, nous nous sentons un peu bloqués. Soit nous décidons de rentrer maximum une fois par an et d’accepter de rater des évènements familiaux importants. Soit notre bilan carbone nous effraie. La manière dont nous avons approché la chose en 2022 a été de rentrer à chaque fois pour minimum un mois. D’où le fait qu’on ait passé 9 mois à Madère en 2022 pour 3 allers-retours dans nos familles.

(*) Source: goodplanet.org

Bilan 2022 - Blog et réseaux sociaux

Du côté du blog, nous avons un peu freiné la cadence des articles sur 2022. Pour notre défense, nous dirons que nous étions plus occupés à randonner sur l’île. Ce sont malgré tout près de 120 000 personnes qui ont visité le blog, ça en fait des personnes! Et toujours autant de rencontres, toujours autant d’emails de soutien et de questions sur notre vie sur le bateau, pour lesquels nous prenons toujours autant de plaisir à répondre. 

Nous préférons toujours dédier notre énergie au blog plutôt qu’aux réseaux sociaux, mais nous avons également été des mauvais élèves du côté de Facebook et Instagram, on essayera de remédier à ça en 2023.

Les chiffres Pinterest sont toujours aussi impressionnants: près de 340 000 personnes qui ont interagi avec nos épingles pour près de 600 000 impressions !

Quelques informations chiffrées
sur le blog

0
visiteurs
0
pages vues

Zoom sur notre compte Pinterest

0
visiteurs
0
impressions

Projets 2023

Vous l’aurez compris : Madère a pris une place très importante dans notre vie et nous sommes loin d’en avoir fait le tour. Et très honnêtement, il est rare de tomber sur un endroit où l’on se sent si bien immédiatement. Fin novembre 2022, nous avons donc pris la décision de rester une année supplémentaire dans l’archipel portugais.

Notre objectif pour cette nouvelle année est simple : déterminer si nous nous voyons construire notre vie à Madère sur du plus long terme.

Nous recevons beaucoup de messages sur les réseaux sociaux et dans notre boîte mail, s’inquiétant de la « fin de notre projet » car nous ne naviguons plus pour l’instant. En réalité, notre projet a toujours été d’écouter nos envies du moment et de nous adapter en conséquence. C’est pourquoi « rester à Madère tant que nous y sommes heureux » est totalement en phase avec notre projet de départ.

L’avenir nous dira ce que 2024 nous réserve…

Si vous êtes présents sur Pinterest, n’hésitez pas à vous abonner à notre compte Sailing Kerguelen et à épingler cet article :

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :
Facebook
Twitter
Pinterest
WhatsApp
Email
Et dites-le-nous :
Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]
Et voici une sélection d’articles qui pourraient vous plaire:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos

Nous sommes Gaëlle et Jérémy, un couple de trentenaires et nous avons tout quitté pour vivre à temps plein sur notre voilier Kerguelen.

Pour nous contacter, envoyez-nous un message à :

Suivez-nous
CONTACT

235 Quai de Goole, 59140 DUNKERQUE

Moyen de paiement